lundi 9 mai 2011, 12:10:33 (UTC+0200)

IPv4 vs. IPv6: Renumérotation de réseau en adressage dynamique

Processus classique (IPv4 DHCP)

  1. On configure DHCP avec la nouvelle plage.
  2. Les machines renouvellent leur bail avec un DHCPREQUEST.
  3. Le DHCP répond NAK.
  4. Le client déconfigure son adresse.
  5. Client et serveur font la série DHCPDISCOVER / DHCPOFFER / DHCPREQUEST / DHCPACK

Impact

  • Les connexions existantes sont cassées
  • Quelque soit la façon dont on gère son DNS, il existe une fenêtre pendant laquelle les client n'obtiendront pas la bonne adresse

Processus moderne (IPv6 Router Advertisements)

  1. On configure le routeur avec la nouvelle plage.
  2. Les machines prennent une nouvelle adresse dans la nouvelle plage. L'ancienne adresse reste valide pendant une longue période, configurable au niveau des RA. 86400 secondes, soit 24h, par défaut avec radvd. La RFC 4861 recommande 30 jours :)
  3. À expiration de ce délai, les clients suppriment leur ancienne adresse.

Impact

  • Les connexions existantes surivent pendant la durée de validité de l'ancienne adresse. Ça ne devrait pas poser de soucis donc.
  • On a tout son temps pour gérer le DNS et les adresses qui traînent dans les fichiers de configuration. Si nécessaire on peut se donner plus de temps en augmentant la durée de validité des adresses avant d'effectuer la manip (AdvValidLifetime dans radvd.conf)

Conclusion

IPv6 Saybien™


Posted by Vincent Riquer (vincent+sites.blog@riquer.fr) | Permanent link | File under: Bricolage